> La ferme > Le travail à la ferme.

Le travail à la ferme.

lundi 8 mars 2010, par david

Le travail quotidien à la ferme est très varié. Le temps et la saison sont souvent les véritables patrons de l’exploitation, sans oublier les animaux, source de tous les imprévus.

JPEG - 47 ko
Janvier 2010.
Un hiver particulièrement blanc.

Chez nous, pas d’ennui.


La garde des brebis

Border Collie gardant les brebis. voir aussi Les moutons

JPEG - 52.2 ko
Montée au pâturage
pour une journée de garde.

Moment privilégié, la garde du troupeau permet un contact bénéfique avec les brebis. Elle deviennent moins sauvages et pendant ces longues heures passées ensemble, nous pouvons observer le moindre signe anormal chez l’une ou l’autre afin d’intervenir au plus tôt en cas de blessure ou de maladie.

JPEG - 111.4 ko
Moment de tendresse

Être seul avec les animaux au cœur de la nature qui nous envahit petit à petit, au point de ne devenir qu’un élément supplémentaire pas plus important qu’un arbre ou un oiseau, est une sensation forte qui nous obligent à l‘humilité. On se fond dans ce magnifique décor jusqu’à parvenir à surprendre l’écureuil, la perdrix ou la maman sanglier avec ses petits allant s’abreuver dans un ruisseau.

Le vent, la pluie, voire la neige, sont aussi de la partie et croyez-moi, l’hiver n’est pas toujours le paradis, mais la beauté de ce qui nous entoure aide à vite oublier les petites galères pour ne garder en soi que les plus grands bonheurs.

Chaque saison, le paysage revêt des habits différents nous faisant croire que nous sommes ailleurs. Il y a toujours quelque chose à découvrir. Qui se lasserait de passer et repasser dans les mêmes endroits ?

JPEG - 37.4 ko
Vic à l’entrainement.
JPEG - 52.4 ko
Travail à deux chiens.

Le travail de dressage quotidien des chiens arrive ici à son aboutissement. Maintenant, plus de droit à l’erreur. Outre ce qu’ils ont appris, les Border Collies doivent faire preuve d’une grande initiative car le terrain très accidenté et très boisé ne permet pas souvent le travail à vue. Quant à lui, le maître doit donner toute sa confiance à son chien, condition absolue de la réussite.

Le jardin

JPEG - 149.1 ko
Le motoculteur.

La culture des fruits et légumes fait partie de notre mode de vie. Outre les économies, elle apporte une saveur unique à nos repas. Même la plus banale salade de tomates a un goût particulier autant dû à la fierté d‘en être les producteurs qu’à la qualité des variétés choisies. Faire déguster à des amis notre dernière confiture de fraise ou d’abricot est toujours un plaisir.

JPEG - 137.7 ko
Plantations

Malgré sa difficulté, le travail de la terre nous apporte des valeurs faciles à transmettre à nos enfants tel que l’effort récompensé, la connaissance de l’origine des aliments qu’ils ont dans leur assiette. (Par exemple, faites-leur semer des radis qu’ils mangeront quelques jours plus tard). C’est également pour eux un moyen d’apprécier les légumes qu’ils ne voulaient jusque là pas manger. Leur participation aux travaux les rend auteurs de leur menu.

Le simple fait de toucher la terre nous régénère par l’énergie qu’elle dégage.

Le travail des prairies

JPEG - 51.4 ko
Ecobuage des fossés.

La plupart des terres que nous exploitons sont au départ de véritables friches.

Le tracteur est un outil nécessaire pour en faire des champs.

Après le girobroyage et les premières pâtures vient le temps d’enrichir les parcours par des ensemencements partiels. Les disques sont passés en surface pour préserver la terre arable.

JPEG - 90.6 ko
JPEG - 142.5 ko
Passage des disques.

Quelques semences de graines riches (luzerne, trèfle, ...) sont jetées à la volée puis recouvertes. La pluie fera le reste.

JPEG - 143.2 ko
Ma maman.
Retour dans son enfance.
JPEG - 82 ko
Construction d’un box.
JPEG - 89.9 ko
Nettoyage.

Il faudrait ajouter une longue liste à ces activités : dressage des chiens, nettoyage, le bois à préparer pour l’hiver, les travaux journaliers de la maison, le travail aministratif, etc. Nous nous retrouvons cultivateurs, forestiers, vétérinaires, cuisiniers, secrétaires, conducteurs d’engins divers… Un travail diversifié qui nous satisfait et ne nous condamne pas à l’oisiveté.


Retour en haut de page




mieux vu avec Firefox